Notre philosophie

recycler 3

Nos Valeurs :

Recycler pour mieux respecter & préserver

recycler

Nos Matières :

Textiles & Végétales

recycler4

Nos Savoir-Faire

Coudre, Tisser, Broder

L’esprit Késaco

« Dans nos actions présentes,

réside la qualité de notre futur »,

 KéSaco, c’est la convergence de 3 valeurs essentielles

L’Upcycling Textile

Quand, en plus de recycler, on optimise, on bonifie, on enjolive avec créativité.

Le fait main

Pour sortir de la standardisation et renouer avec le bonheur de l’originalité.

La «local »attitude

 Nos sacs sont faits ici en France. Nous produisons où vous vivez. Vous consommez où nous vivons.

Nos matières

Toiles anciennes 

&

Textiles modernes.

Les toiles anciennes sont chinées sur les marchés aux puces et autres braderies.      

Les textiles modernes. résultent de diverses expériences qui ont traversé la vie des membres de l’association ou de donnateurs( trices) :

  • Avoir des enfants = des « tonnes » de vêtements de tous âges ;
  • Avoir une activité couturière (hobby ou profession) = un bon stock de grands coupons ;
  • Avoir animé des ateliers patchwork = un bon stock de chutes ;
  • Avoir été costumière d’une association médiévale = un  bon stock de draps de lin et draps de laine ;
  • Etre propriétaire d’un magasin de meubles = un bon stock d’échantillons de textiles d’ameublement.
    …etc liste non exhaustive.

Savoir-faire

Le propre des associations c’est de rassembler les énergies mais il faut aussi des initiateurs(trices). Pour le projet KéSACo c’est Ysa qui s’y colle alors on va sacrifier à un peu de story telling

« Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé bricoler, fabriquer, bref créer des choses. J’aime façonner la matière, mais j’ai mis un peu de temps avant de comprendre que le textile et le fil en était une : Comme tous les « gosses », je fabriquais pour jouer et je voulais un résultat rapide : résultat, mes poupées avaient plein de vêtements… cousus à l’agrafeuse et au scotch.

J’ai vraiment mis le doigt dans l’engrenage à la naissance de ma fille aînée, il y a 30 ans. Pour passer mes 9 mois d’attente, j’ai opté pour la broderie. Ensuite, est venu le temps de la couture, hobby rentabilisé par l’arrivé d’un petit frère et d’une sœurette. Et, finalement, par ma passion du Moyen Âge, j’ai glissé dans les campements de reconstitution historique où j’ai appris le tissage et toutes les techniques satellitaires (lucette, filage, teinture, feutrage…). Et pour couronner le tout, au gré de mes recherches généalogiques, j’ai découvert des ancêtres fileuses, dentelières, tisserands, marchands filatiers, etc… alors peut-être qu’il y a un peu de leur savoir-faire dans mes gènes.

Mise à jour...
  • Votre panier est vide.
libero sem, ut id leo. ut Phasellus eget et, lectus accumsan ultricies